HÉRITAGE SSCM

Au chemin rêvé dans l'espérance

Sont tracés les pas d'un héritage...

D'un Amour qui traverse les âges!

"L'héritage légué par le Père Delaplace aux membres de la congrégation qu'il a fondée s'enracine dans son propre itinéraire spirituel et porte la marque de son expérience spirituelle, de sa doctrine spirituelle. Cet héritage a été transmis de différentes façons aux Servantes du Saint-Coeur de Marie: abondante collection de lettres, premières Constitutions, plans et textes de conférence... "

Agnès Cunningham, s.s.c.m.

   

Plusieurs religieuses, au fil des ans, ont laissé elles aussi un riche héritage de leurs réflexions sur l’histoire, la spiritualité, le charisme et l'évolution de la Congrégation. Ces textes constituent un trésor spirituel et historique pour  les Servantes du Saint-Coeur de Marie, les personnes affiliées, les laïques consacrés SSCM et les  générations futures.

« Aujourd’hui, pressées par les appels nouveaux du 21e siècle, on retrouve des SSCM au sein d’équipes de direction avec des laïcs et des membres du clergé pour former un nouveau paradigme d’Église - Corps du Christ. Elles travaillent dans des centres de dépannage pour les personnes plongées dans la pauvreté, dans des programmes catéchétiques de formation de la foi, dans des classes de français pour les immigrants et les réfugiés, et se portent au secours des familles nouvellement arrivées dans leurs milieux. Elles répondent à la faim spirituelle dans les prisons, donnent de la formation spirituelle et de l’accompagnement, partagent le charisme SSCM avec les jeunes, les Affiliés et les Laïcs consacrés SSCM. Profondément engagées dans et pour la vie consacrée, elles intègrent la prière, la vie communautaire et la mission. »
 « Au Chapitre général 2016, nous avons choisi comme Orientation de « cultiver la culture de la rencontre » en recommandant le moyen suivant : « Nous engager dans le dialogue et la collaboration au sein de l’Église, ainsi qu’entre les régions, les cultures, les générations et les religions »

« Dans les lettres de nos Fondateurs  et  dans les documents de la Congrégation, nous lisons que le don du dialogue fut un outil précieux pour le discernement, la fondation et la croissance de notre institut. Grâce au dialogue, nos Fondateurs ont pu élucider le charisme, la spiritualité, le nom, les Constitutions, les valeurs et la mission de notre Congrégation. Ces textes révèlent la libre circulation des perceptions; ce mouvement créait du neuf. »
« Le dialogue est une tribune, un forum où les gens peuvent échanger librement leurs opinions et leurs idées toutes faites sur un sujet donné afin de mieux se comprendre les uns les autres et d’en arriver à des perspectives plus profondes et plus larges. C’est l’art de penser ensemble de manière cohérente. Il y a là un libre mouvement de la pensée et de la communication qui nous aide à faire connaissance et à préciser les nuances de l’objet de la conversation en le situant dans un contexte plus vaste. ....Le dialogue sert à partager du sens et, grâce à lui, les sociétés, les cultures, les religions, les familles et les amis en arrivent à mieux se comprendre et à inventer des solutions de justice et d’amour dont le monde a un criant besoin. »
« Le dialogue est  l’activité de la rencontre, il  est fait d’écoute et de parole. Quelles que soient les positions politiques, religieuses, idéologiques ou sociales, il y a toujours chez l’autre quelque chose de fondamentalement bon qui mérite notre attention et notre respect. Par l’écoute et la parole, de nouvelles synthèses s’échafaudent, une conscience nouvelle de l’expérience vécue des autres, de leurs espoirs, et des injustices qu’ils ont subies. Par le dialogue, nous créons un monde meilleur : en donnant de nous-mêmes et en accueillant l’autre. »

« Les Orientations du Chapitre général mettent l’accent sur le dialogue comme sur une façon d’être-en-relation parce qu’il reflète les vertus qui sont au cœur de notre spiritualité et de notre charisme. Nous reconnaissons dans la pratique du dialogue un appel à l’esprit de foi, au sacrifice, à l’esprit de famille, à la simplicité, à l’humilité, à la cordialité, à la discrétion, à la charité et au zèle. Son usage suscite de nouvelles manières évangéliques de parler ensemble et de réagir aux réalités de notre Église et de notre monde. »

Kathleen Mulckay, s.s.c.m.

"L'attachement à la famille et au pays natal, comme chez le Père Delaplace et chez Mère Marie, naît dans un coeur formé à cultiver et à exprimer les qualités les plus précieuses de l'humanité de la personne."

"Cet esprit de famille universel faisait grandir le Père Delaplace et  Mère Marie dans un amour sans cesse renouvelé, sans cesse approfondi, sans cesse transformé pour tous ceux et celles qui appartenaient à toutes les "familles" dont Dieu les avait bénis depuis le premier instant de leur vie et tout au long de leur existence."

En tant que religieux lui-même, fondateur d'une congrégation religieuse et directeur spirituel pour d'autres familles religieuses, le Père Delaplace reconnaissait "l'obéissance comme pilier de la vie religieuse et le fondement le plus sûr des  congrégations". Comme le Christ, toutes les soeurs chercheront à communier toujours plus à la volonté du Père.

La fidélité à la pratique de la dévotion a créé au sein de François Libermann, du Père Delaplace et de Mère Marie-du-Saint-Sacrement un esprit de prière constante, d'union à Dieu et à Marie et une vie apostolique lucide, féconde et courageuse. Leur exemple nous invite à réfléchir sur notre expression de dévotion personnelle et communautaire.

Agnès Cunningham, s.s.c.m.

Un Amour qui traverse les âges raconte, par des chants sacrés tirés de leur répertoire, l'histoire de la spiritualité et du charisme des Soeurs Servantes du Saint-Coeur de Marie. Avec un enregistrement de notre patrimoine musical, nous rendons grâce pour la fidélité de Dieu qui nous appelle à proclamer son amour par une vie de foi, de don de soi et d'esprit de famille.

Kathleen Mulchay, sscm

 

Qu'elle est belle notre histoire!

Qu'elle est belle notre histoire!
La foi signe chaque page
"Chemin de Providence".
Qu'elle est belle notre histoire!
L'amour se dit dans un langage
Qui "ose l'espérance".
Qu'elle est belle notre histoire!
Le temps rythme son espace
De ses "moments de grâce."

Elle raconte son mystère
Jailli du bon vouloir de Dieu;
Se redit en d'autres terres:
Écrit de zèle, témoin du feu
De la Bonne Nouvelle.

Elle raconte sa présence
Tissée de l'aujourd'hui de Dieu,
Se nourrrit de la confiance:
Écrit d'audace, vivant milieu
De la Bonne Nouvelle.

Elle raconte ses passages,
Visites de l'Esprit de Dieu,
Renouvelle son image:
Écrit d'espoir, hymne joyeux
De la Bonne Nouvelle.

Chant composé par Isabelle Nadeau, sscm, en juillet 2001

Copyright © 2011 Soeurs Servantes du Saint-Coeur de Marie. Tous droits réservés.
Optimisé pour Internet Explorer, 1024 x 768 | Plan du site