Saviez-vous que...

Mise à jour : Mars 2019

Le 3 février, en l’église des Saints-Martyrs-Canadiens de Québec, avait lieu le rassemblement diocésain des personnes engagées dans la vie consacrée sous le thème Un grand dérangement. Plusieurs panélistes ont pris parole, décrivant les étapes des déménagements et réaménagements nécessaires suite aux situations nouvelles vécues, non seulement dans les communautés religieuses, mais aussi dans les paroisses, la société et l’Église. Sœur Anne-Marie Richard, sscm, a partagé l’expérience des SSCM dans leur long processus de réflexion, de consultation, de discernement et d’organisation lors du grand déménagement des soeurs de la Maison familiale de Beauport à Les Jardins d’Évangéline.


Les Sœurs Servantes du Saint-Cœur de Marie ont quitté définitivement leur maison du 37 des Cascades en octobre dernier. Elles habitent maintenant aux Jardins d’Évangéline, au 2500 rue Camille-Lefebvre. Après des mois de réflexion, de préparation, d’organisation, la vie sans cesse en mouvement les a appelées à quitter ce lieu rempli de multiples souvenirs qu’elles ont apportés avec elles. L’adaptation s’est faite dans l’insécurité mais dans la douceur et la confiance. Elles sont heureuses de se retrouver ensemble pour continuer à leur façon leur mission de disciples-missionnaires.


Le 27 décembre dernier avait lieu la journée familiale, rencontre traditionnelle du temps des Fêtes qui a lieu chaque année depuis 1940. Cette première journée de fête dans un nouveau décor fut vécue dans un grand esprit de famille. La célébration eucharistique à la salle multifonctionnelle et l’offrande des vœux furent diffusées sur les étages par le biais d’écrans géants. Le dîner qui a suivi fut agrémenté de chants de Noël et de pièces musicales. La journée s’est poursuivie par des visites aux sœurs des différents étages des Jardins d’Évangeline et au Centre de soins l’Oasis.


Le 11 décembre 2018, le cardinal Gérald-Cyprien Lacroix a béni la nouvelle résidence aux Jardins d’Évangéline à Québec où cohabitent les Soeurs Servantes du Saint-Cœur de Marie et les Ursulines. Étaients présents l’aumônier, l’abbé Louis-Antoine Lachance, les responsables du Groupe Lokia, des membres du personnel de la résidence, les résidentes et plusieurs sœurs de l’extérieur qui ont participé à l’évènement.


Sœur Kathleen Mulchay, supérieure générale, a visité au cours de l’année 2018 différents pays pour communier à la mission et à la vie du peuple où les sœurs sont insérées. Elle s’est rendue au Pérou, en Argentine et en France. En janvier 2109, elle se rendra au Cameroun et au Congo pour rencontrer les sœurs et visiter les communautés.


En France, à Montgeron, un comité a été formé pour étudier la conservation des archives, du patrimoine culturel et de la transmission de l’héritage spirituel de la Congrégation fondée à Paris en 1860.


À Kankakee, en Illinois, un comité formé de religieuses SSCM et de laïques a aussi été créé pour superviser et développer les programmes actuels en lien avec le charisme SSCM légué par les Fondateurs. (Vocations, Affiliation, Servant Companion, Laïcat consacré, Réseau de Prière Delaplace) et de développer une documentation adaptée et distincte pour chacun des programmes.


La maison Bethany House Hospitality, à Chicago, a ouvert ses portes avec l’aide financière et administrative de 20 communautés religieuses différentes, dont les Sœurs Servantes du Saint-Cœur de Marie, pour accueillir de jeunes femmes immigrantes en attente de statut d’asiles ou de réfugiés. Elles reçoivent logis, nourriture, articles divers, cours de langue et surtout solidarité et sécurité.
Plusieurs sœurs au Québec comme en France travaillent auprès des nouveaux arrivants en provenance de différents pays favorisant ainsi leur l’insertion dans leur pays d’adoption et l’étude de la langue française.

 

Les Sœurs Servantes du Saint Cœur de Marie de Beauport ont amorcé une réflexion au regard de l’avenir depuis quelques années. En considérant le vieillissement et la diminution de leurs membres, elles ont entrepris une réflexion et un discernement sur de multiples questions concernant la mission, la gestion et l’administration ainsi que l’avenir des deux maisons provinciales à Beauport. Depuis septembre 2018, les sœurs habitent dans une résidence pour personnes âgées dans le secteur d’Estimauville, résidence partagée avec quelques Ursulines qui se sont jointes au projet.

Les SSCM poursuivent l’œuvre des Fondateurs François Delaplace et Jeanne Marie Moisan en apportant écoute, présence et soutien à des besoins de notre monde que ce soit un soutien scolaire aux jeunes, une aide aux immigrants, la pastorale paroissiale, la pastorale jeunesse, l’accompagnement, l’écoute et la présence auprès des personnes âgées ou seules; partout où elles sont, elles sont communauté de présence, de service. Aujourd’hui, la communauté compte une trentaine de petites résidences à travers le Québec.

L’œuvre éducative des Ursulines et celle des Soeurs Servantes du Saint-Coeur-de-Marie de Beauport continuent grâce à la prise en charge par des personnes laïques qui s’engagent à perpétuer les valeurs humaines, spirituelles et religieuses de ces deux communautés. Ces communautés poursuivront maintenant leur route ensemble, partageant leur histoire et leur héritage spirituel.

 
 
 

Copyright © 2011 Soeurs Servantes du Saint-Coeur de Marie. Tous droits réservés.
Optimisé pour Internet Explorer, 1024 x 768 | Plan du site