District Marie-Reine-des-Apôtres

CAMEROUN

HISTORIQUE DE LA CONGRÉGATION

La Congrégation des Sœurs Servantes du Saint-Cœur de Marie est née de l’esprit missionnaire de son Fondateur, le révérend Père François Jean-Baptiste Delaplace, C.S.Sp.
Directeur de l’Oeuvre de la Sainte Famille fondée à Paris en 1855 pour l’évangélisation des familles éprouvées par la pauvreté, le Père Delaplace est frappé par le triste état des familles réduites au chômage et aux misères de toutes sortes. L’ignorance religieuse des enfants de cette classe déshéritée le préoccupe et il conçoit le dessein de leur assurer les bienfaits d’une éducation chrétienne.
Afin de réaliser son projet, il fait appel à Jeanne-Marie Moisan dont il avait remarqué l’esprit de foi et le généreux dévouement. Le 19 mars 1860, le Père Delaplace inaugure une œuvre de bienfaisance à l’intention des enfants abandonnés dont le nombre ne cessait de grandir. D’autres compagnes s’associeront à Jeanne-Marie Moisan pour lui venir en aide. Quelques années à peine après le début de l’Oeuvre, ces femmes expriment le désir de se consacrer entièrement au Seigneur.
Le projet du Père Delaplace, conçu d’abord comme une oeuvre caritative, devint, de par le plan de Dieu, une nouvelle Congrégation religieuse. En 1865, une règle de vie est établie. En 1867, les aspirantes adoptent un nom de religion. Jeanne-Marie Moisan, la fondatrice, fait sa consécration publique et prend le nom  de Mère Marie-du-Saint-Sacrement

« J’ai planté un premier jalon...il en viendra d’autres... »FD


La Congrégation se développe et connaît une véritable expansion, en France (1860), aux États-Unis (1889) et au Canada (1892). En 1902, elle est reconnue officiellement par l’Église. Aujourd’hui, les Servantes du Saint-Cœur de Marie continuent l’œuvre des Fondateurs à Cuba (1950), au Cameroun (1953), en Argentine (1963), au Congo (RDC) et au Pérou (2015).

INSERTION AU CAMEROUN

Le 21 novembre 1953, à la demande de Mgr Graffin, C.S.Sp.., évêque de Yaoundé, quatre sœurs françaises arrivent à la paroisse Notre-Dame-du-Rosaire à M’Balmayo pour y ouvrir une mission. On leur confie la direction des écoles primaires, la formation des maîtres, le dispensaire, la formation des femmes camerounaises, le Sixa (préparation au mariage) et les maternelles de la paroisse et de la ville.
En 1955, trois sœurs canadiennes viennent se joindre à elles à la demande cette fois-ci de Mgr Lefebvre, C.S.Sp.., délégué apostolique des missions françaises. Elles dirigent l'école primaire de Mvog-Ada, à Yaoundé, et supervisent d'autres écoles de la ville. Elles ouvrent une section pour l'enseignement des techniques ménagères qui se transforme en collège pour la promotion de la femme camerounaise.
En 1957, d'autres soeurs venues du Québec dirigent une École Normale pour jeunes filles et plus tard, des collèges d'enseignement général. Un noviciat ouvre ses portes en 1964.
En juillet 2017, revenait définitivement au Canada la dernière missionnaire S.S.C.M. canadienne ayant œuvré dans le District Marie-Reine-des-Apôtres, Cameroun. Depuis novembre 1953, 76 missionnaires françaises, canadiennes, américaine ont œuvré dans ce pays; 29 sont décédées depuis la fondation. Deux sœurs missionnaires française et canadienne ont été inhumées au Cameroun.

Servantes du Saint-Cœur de Marie ayant œuvré au Cameroun

Une nouvelle mission rattachée au district du Cameroun a été ouverte en octobre 2015 en République Démocratique du Congo dans la paroisse Sacré-Coeur de Mangaï. Aujourd’hui, le district compte 41 Servantes du Saint-Cœur de Marie, venant du Cameroun, du Congo, du Nigéria et 10 jeunes en formation qui poursuivent la mission au Cameroun dans trois diocèses : Yaoundé, MBalmayo et Yokadouma, au Cameroun, et Idiofa, en République Démocratique du Congo.

Membres du conseil régional

SSCM de la région du Cameroun

PASTORALE

Les Sœurs Servantes du Saint-Coeur de Marie du Cameroun œuvrent dans les domaines de l’éducation, de la santé,  de la pastorale et de la promotion humaine.

  • Enseignement primaire

  • Enseignement secondaire

  • Enseignement technique

  • Maternelle bilingue

  • Soins de santé

  • Direction de dispensaire

  • Pastorale catéchétique

  • Pastorale vocationnelle

  • Justice sociale

NOVICIAT

Le premier noviciat au Cameroun a ouvert ses portes en 1964 à MBalmayo. Il déménagea ensuite à Elig-Mani en 1977, puis à MVolyé en 1980, où il accueille encore aujourd’hui candidates et novices.

AFFILIATION

Les Fondateurs des Servantes du Saint-Cœur de Marie, François Jean-Baptiste Delaplace et Jeanne-Marie Moisan ont voulu répondre dans la foi et la confiance à l’appel gratuit de Dieu; ils ont cherché à incarner Jésus Christ à l’exemple de Marie, Servante du Seigneur, dans un service d’Église auprès des pauvres et des démunis.

Désireuses de partager cet héritage, les Servantes du Saint-Cœur de Marie offrent la possibilité d'affiliation aux personnes qui désirent intensifier en Église leur engagement baptismal et de faire connaissance avec la Congrégation, son histoire, sa spiritualité, son charisme.

Elles te proposent également de vivre avec elles des temps de partage de la Parole de Dieu, de rencontres et d'échanges fraternels

Les personnes appelées à vivre l'affiliation tissent des liens solides entre elles, développent leur esprit missionnaire (Coopérants) dans leur milieu en faveur des gens qui ont besoin à divers niveaux (maladie, appauvrissement, quête de sens, grand âge, etc). Elles  grandissent dans la foi, par  la prière et  la Parole de Dieu (priants) pour apporter justice, paix et amour au sein de l'Église et du monde.

En  1996, un premier groupe de personnes ont fait leur engagement comme  affiliées à la Congrégation, groupe qui n’a cessé de grandir, comptant aujourd’hui plus d’une  trentaine de personnes affiliées.

CONTACTS

Administration :  courriel»»» 
Noviciat :  courriel»»» 
Pastorale jeunesse : courriel»»» 

Maison régionale :           
B.P.1822 (Poste central)
Yaoundé,  Cameroun

 
 
 
 
 
 
 

Copyright © 2011 Soeurs Servantes du Saint-Coeur de Marie. Tous droits réservés.
Optimisé pour un affichage de 1024 x 768 | Nous joindre | Plan du site - Index des pages