District Marie-Reine-des-Apôtres

CAMEROUN

Le 21 novembre 1953, à la demande de Mgr Graffin, c.s.sp., évêque de Yaoundé, quatre sœurs françaises arrivent à la paroisse Notre-Dame-du-Rosaire à M’Balmayo pour y ouvrir une mission. On leur confie la direction des écoles primaires, la formation des maîtres, le dispensaire, la formation des femmes camerounaises, le Sixa (préparation au mariage) et les maternelles de la paroisse et de la ville.
En 1955, trois sœurs canadiennes viennent se joindre à elles à la demande cette fois-ci de Mgr Lefebvre, c.s.sp., délégué apostolique des missions françaises. Elles dirigent l'école primaire de Mvog-Ada, à Yaoundé, et supervisent d'autres écoles de la ville. Elles ouvrent une section pour l'enseignement des techniques ménagères qui se transforme en collège pour la promotion de la femme camerounaise.
En 1957, d'autres soeurs venues du Québec dirigent une École Normale pour jeunes filles et plus tard, des collèges d'enseignement général. 
Un noviciat ouvre ses portes en 1964.

Présentement, la région compte 37 membres dont onze jeunes Camerounaises en formation. Les neuf communautés de la région sont réparties en cinq diocèses : Yaoundé, MBalmayo, Yokadouma, Kumbo et Idiofa, en République démocratique du Congo.

Les Sœurs Servantes du Saint-Coeur de Marie du Cameroun oeuvrent dans plusieurs domaines de l’éducation humaine et spirituelle auprès de toute personne, selon ses besoins.
vocations et l’affiliation.

  • Enseignement primaire

  • Enseignement secondaire

  • Enseignement technique

  • Maternelle bilingue

  • Pastorale catéchétique

  • Catéchèse sacramentelle

  • Pastorale des vocations

  • Justice sociale

  • Affiliation

Une nouvelle mission  a été ouverte  au début d'octobre 2015   en République Démocratique du Congo dans la paroisse Sacré-Coeur de Mangaï  du diocèse d'Idiofa.
Un premier appel pour ce pays avait été lancé à Mère Jeanne-Marie Moisan en 1875 par le R.P. Duparquet, C.S.Sp. désirant des soeurs pour l'éducation des filles. Le Père Delaplace écrivait ainsi:"Priez le Seigneur de nous guider sur cette question de la mission du Congo. Cela ne pourrait être que pour plus tard, car il nous faut d'abord du monde...mais je suis plein d'espérance que cela viendra."
140 ans plus tard, trois SSCM camerounaises, Marguerite Ntsama, Juliette Biemou Latta et Berthe Sandrine Ngono répondent à ce cri incessant de divers besoins dans ce diocèse dirigé par Mgr José Moko Ekanga. préoccupation majeure pour les familles.

Soeurs du district du Cameroun

Membres de l'administration régionale

Animatrices des communautés

Communauté du noviciat

Maternelle de Yokadouma

École primaire de Yokadouma

Cours de cuisine à  Mvog-Ada

Classe à Mvog-Ada

L'année 2015 marque les célébrations du quarantième anniversaire des SSCM au collège Jean Tabi au Cameroun.  En août 1975, à l'invitation de Mgr Jean Zoa, une  SSCM canadienne, Pauline Leblond, prend la direction du collège durant treize ans pour accueillir  près de trois cent élèves.  Aujourd'hui, ce collège compte plus de mille étudiants, garçons et filles, sous la direction d'une SSCM camerounaise, Anastasie Bekono. Au fil des ans, plusieurs bâtiments se sont ajoutés ainsi que différents départements: études des langues, espagnol, anglais et allemand, informatique, philosophie, sciences, etc., hissant cet établissement scolaire parmi les plus réputés du pays.

Collège Jean Tabi, Yaoundé

Atelier de couture pour les femmes du quartier,  MBalmayo

Bénédiction de l'Hôpital Saint-Rosaire, ancien dispensaire de la Mission Catholique, MBalmayo

Le dispensaire de la Mission Catholique de Mbalmayo est une institution privée confessionnelle. Il débute modestement à l’arrivée des Servantes du Saint-Cœur de Marie en 1953 dans une case santé tenue par une sœur assistée d’une auxiliaire sanitaire n’offrant que des soins de première nécessité. Les besoins grandissant, on ajoute très tôt une salle de travail et de maternité. Le nombre de consultants augmentant, les locaux ne suffisent plus. Un Centre de santé s’ouvre en 1974, offrant plus d’espace pour les malades et le personnel soignant.

En 2002, on met sur pied une salle d’attente et une salle de consultations prénatales pour les femmes ainsi qu’une réserve pour la pharmacie.

En 2004, une nouvelle maternité est érigée pour les consultations et les malades en observation ainsi qu’une une salle de chirurgie et de réanimation en 2005.

Aujourd’hui, avec un personnel qualifié et diversifié (médecin, infirmière, technicien en laboratoire, auxiliaire sanitaire), un ensemble d’activités préventives est offert : vaccination, consultations prénatales, générales, information et communications sur des thèmes de santé, soins en médecine, chirurgie. Le Centre dispose également d’un service de laboratoire, d’une pharmacie et d’une nouvelle unité de chirurgie. Sœur Eugénie Yvette Nga Ebolo, sscm, est responsable de ce Centre à MBalmayo.

   
   

 

Copyright © 2011 Soeurs Servantes du Saint-Coeur de Marie. Tous droits réservés.
Optimisé pour Internet Explorer, 1024 x 768 | Plan du site